Ce matin, je décide d’aller me prendre un petit déj digne d’une reine. Avec ce froid hivernal qui me glace jusqu’aux orteils, j’ai envie de gourmandises et d’une tasse de thé bien chaude. Je me dirige alors vers le Starbuck du coin. La salle est presque vide. C’est un pur plaisir de pouvoir m’installer confortablement dans le fauteuil près de la vitre. Il est toujours pris habituellement. Je sors mon Mac, prête à travailler sur mon dernier article.  À côté de moi, une petite brune grignote un muffin au chocolat. Au fond de la pièce, un des employés balaie la salle, le regard vide. En face, Un vieil homme lit son journal, une tasse de café à la main.

Une jeune demoiselle, à la longue chevelure blonde, fait son entrée dans le coffee shop, parcourt d’un oeil vif la salle et se précipite aussitôt vers la petite brune.

_ « Tu ne devineras jamais quoi ??? Ça y est. On l’a fait », chuchota joyeusement la nouvelle arrivante en prenant place sur la chaise positionnée face à son amie, arborant un gigantesque sourire.

_ « Ah bah enfin !!! » s’exclama la petite brune, à deux doigts de s’étrangler avec son muffin en apprenant la nouvelle. « Depuis le temps que vous vous tournez autour  !!!  Alors c’était comment ? » demanda-t-elle en s’essuyant la bouche avec une serviette en papier.

_ « Pas mal, pas mal !  Enfin bon je ne sais pas trop. Tu me connais, j’étais quand même bien, moi, célibataire. C’est drôle de flirter avec. Mais Je ne sais pas si je suis prête à m’aventurer dans une histoire sérieuse… »

 

Le Célibat. Nexté. Jarté. Largué… Au début, on le maudit toutes. Puis… on s’y fait. Faut bien continuer à vivre.  On arrive même à s’imaginer qu’on devrait être fière de notre sort.  Ouais, NOUS, au moins, on ne doit rien à personne. NOUS, on est free. Cette période, c’est comme une sorte de Renaissance. On a enfin du temps pour NOUS.  Ça s’entretient d’être une femme. Une femme égocentrique qui plus est.

Mais voilà, ça ne dure pas éternellement. Certaines réussissent leur apprentissage et deviennent de vraies célibataires endurcies, tandis que d’autres…. Finissent rongées par la solitude. Par le manque…les remords… Elles deviennent vite trop envieuses. Envieuses de cette femme au restau dont l’homme vient de se mettre à genou pour lui offrir un bijou. Envieuses de cette demoiselle dans le parc dont le petit ami lui complimente ses fesses dès qu’elle se lève. Envieuses de cette nana dont le mari lui dit je t’aime, alors qu’elle est en train de lui tartiner la tronche de boules de neige.

Et C’est dans ce moment de pure faiblesse interne que la femme célibatairement jalouse devient systématiquement une grosse GROSSE -DÉBILE mentale.

1-  Elle ne s’intéresse plus à personne. C’est simple, ce sont Tous des connards. Et rien que l’idée de ré-apprendre à redécouvrir quelqu’un est un réel supplice.  #Insociable

2-  Elle repense au passé. Ses derniers instants de bonheur. À son ex. Tout était si simple, si merveilleux. #utopie

3- Elle se met dans le crâne que son ex est l’homme de sa vie. #bornée

depuis-2012-l-avignonnais-officiait-aupres-d-un-client_1617800_667x333

_ « Et toi, alors ? Toujours personne en vue ? » demanda la blonde, en revenant à la table avec son Frappuccino caramel portant le prénom de Caro.

_ « Non. Depuis Chris, j’ai l’impression de ne rencontrer que des crétins », avoua la petite brune en avalant une bouchée de son muffin. « Il m’a d’ailleurs envoyé un message. Il n’est plus avec truc. Je me dis que ce serait cool de le revoir. Juste pour boire un café, et se raconter nos vies », mentit-elle à sa meilleure amie.

_ « Heu j’ai loupé un épisode là. Tu me parles bien de ce connard qui t’a quitté comme une merde il y a un an ? »

_ « Oui, je sais. »

_ « Celui qui t’a menti, trompé, manipulé… ? »

_ « Oui, mais c’est limite moi qui l’ai poussé à devenir ainsi. J’étais distante. J’étais chiante aussi. Il s’est senti délaissé. Avant que j’agisse comme ça, tout allait très bien… »

_ « Tu dérailles complètement, là, Emma », s’écria l’amie furax. « Ce mec t’a humilié publiquement en s’affichant avec une nana direct après votre séparation. Il t’a manqué de respect, et menti à plusieurs reprises. Et toi tu lui cherches encore des excuses ? Il a agi comme un connard ! C’est un connard. »

C’est vrai. Elle n’avait pas tort. Elle l’avait détesté. Haït. Maudit. Elle avait découpé ses photos en mille morceaux durant des heures et des heures. Versé des larmes pendant des siècles. Renié tous ceux qui portaient son prénom. Mais la rancoeur était passée. Elle avait fini par comprendre. Elle ne lui en voulait plus. Elle savait qu’elle était en partie responsable de cette rupture. Si elle n’avait pas été aussi distante, il n’aurait sûrement pas été voir cette fille, et ils seraient peut-être toujours heureux ensemble aujourd’hui… De toute manière, depuis lui, c’était le néant. Il lui manquait. Leur couple lui manquait. Et puis merde, Elle voulait le revoir.

Girl laying on bed looking at her mobile phone

On dit souvent que certains plats sont encore meilleurs réchauffés. En serait-il de même avec nos ex ? Peut-on re-construire une histoire sur des bases mal fondées ? Sommes-nous capable de réparer les morceaux sans retomber dans du "déjà vu"? Est-ce un avantage, d'avoir déjà échoué, pour savoir comment mieux rebondir ? Ou bien justement, un avertissement, pour ne pas poursuivre ?

 

J’imagine que vous voulez savoir la suite …

Eh bien moi aussi j’étais curieuse. Je me suis alors mêlée à la conversation.

_ « Bonjour les filles. Je suis désolée de vous importuner. Mais voilà, j’ai entendu votre conversation et je suis journaliste sur les relations humaines. Je travaille justement sur un sujet sur les ex… »

_  « Et ça ne vous dérange pas d’écouter les autres » , me coupa aussitôt la grande blonde.

_  » Laisse là parler, ça m’intéresse », coupa Emma.

_  « Mon avis vous importe sûrement peu, mais voilà,  au premier abord, si vous étiez ma meilleure amie, je serai plus de l’avis de votre amie Caro. Je vous conseillerai de ne pas faire cette erreur. De ne pas retomber dans une histoire qui a déjà échoué. De peur que vous souffriez encore et encore. »

Caro regarda son amie Emma, un sourire en coin, fière que je me positionne de son côté.

_ « Sauf que je sais, qu’au fond, rien ni personne ne pourra vous faire changer d’avis. Si l’envie de le revoir est forte, elle vous obnubilera et vous n’avancerez pas tant qu’elle sera toujours présente. Et vous risquez de le regretter toute votre vie.  Bref un mal être sans fin. Alors je vous conseillerais, tout d’abord, de vous poser les bonnes questions.

1- Voulez-vous reconquérir votre ex pour une question d’égo, par fierté afin de vous prouver que vous êtes la meilleure, et qu’il a eu tort de vous quitter… ou est-ce une réelle question d’amour ?

2- Est-ce parce que vous vous sentez seule ? Vous ne rencontrez personne de bien ? Ou parce que vous l’aimez vraiment, lui avec toutes ses qualités et ses défauts ?

3- Et surtout, vous précisez que si vous n’aviez pas été distante, rien de tout ceci ne serait arrivé. Mais la question est : Pourquoi aviez-vous décidé d’être distante justement ? N’oubliez surtout pas les mauvais détails de votre histoire. On a souvent tendance à ne se rappeler que des bons.

Après avoir répondu à toutes ces questions, il ne vous restera plus qu’à suivre votre coeur.. Je vous laisse ma carte. J’aimerais sincèrement connaître le fin mot de l’histoire, ça m’aiderait beaucoup dans mes recherches. Vous n’êtes bien évidemment pas obligé de me tenir informé. Mais ce serait tip top de votre part. Bon je vous laisse, je dois filer. Bon courage. « 

Les deux filles restèrent un moment figées, à me dévisager du genre « Mais pour qui elle se prend celle-là » mais je lisais au fond d’elles qu’elles réfléchissaient à ce que je venais de dire. Je refermai mon ordi, pris le gobelet de mon thé pas encore terminé, et quittai la salle en leur prononçant un dernier « bonne journée ».

Je n’eus plus de nouvelles…

revoir-mon-ex-inviter

Et un jour,  mon téléphone sonna.

_ « Bonjour Julia. Je ne sais si vous vous souvenez de moi, je suis Emma. On s’est rencontré un matin il y a 6 mois environ, dans un Starbuck. Vous m’avez laissé votre carte après avoir entendu une conversation sur mon ex. »

_ « Oh bonjour Emma, comment allez-vous ? »

_ « Ça va. Je ne sais pas vraiment pourquoi je vous appelle. Je pense que j’ai besoin de parler à quelqu’un d’extérieur à tout ça. Chris et moi, c’est terminé. »

_ « Vous l’avez donc revu  n’est-ce-pas ? »

_ « Oui. Mais ce n’était pas pour les bonnes raisons en fait. Je me suis posée les questions pourtant, j’ai beaucoup réfléchi après votre intervention. Mais je pense que j’étais surtout bornée à vouloir le récupérer, plus qu’à savoir si c’était une bonne décision. »

_ « C’est normal. Une femme célibataire peut devenir une grosse débile mentale par moment. »

_ « Je ne vous le fait pas dire… »

_ « Racontez-moi un peu… »

_ « Lorsqu’on s’est revu, un jeu de séduction s’est re-créé aussitôt. On se plaisait toujours, c’était évident. La nana avec qui il était parti, n’avait apparemment pas été à ma hauteur. Et il a vite regretté. « 

_ « C’est bien ça. »

_ « Ouais. Sauf que petit à petit, les mauvaises manies sont réapparues. La routine est revenue très vite. On a commencé à se re-disputer pour tout et n’importe quoi. Il était jaloux des hommes que j’avais eu après lui. De mes collègues de boulot. Et moi, j’étais plus angoissée qu’avant, la peur qu’il reparte voir cette nana. La confiance n’était pas vraiment à son comble. Pourtant on avait mis les choses à plat… Je pense qu’on s’est aimé. Énormément. Et je pense au fond qu’on s’aimera toujours. Mais certaines choses ne collent plus. Il faut voir la vérité en face. Enfin bon, j’avais besoin de savoir. Maintenant, j’ai eu mes réponses. « 

Une-personne-sur-trois-pense-encore-a-son-premier-amour_width620

Emma avait ré-essayé. Je pense que ce fut la meilleure décision de sa vie. Une perte de temps ? Je ne crois pas non. Ça aurait été une sacrée perte de temps que de regretter de n’y être jamais allé. Et de ne pas réussir à s’ouvrir à d’autres en repensant sans cesse à cette histoire passée. À présent, elle était fixée. Sans regrets.

Pour certains, un nouvel essai peut permettre à deux êtres chers de mieux se retrouver. De mieux recommencer. Pour d’autres, de mieux se séparer. De mieux faire leur deuil. Mais pour aboutir à l’un ou à l’autre, il faut chercher les réponses. Il faut vivre l’expérience.

La seule chose qu’on ait à faire, c’est d’avoir le courage de se lancer. On s’lance, on aime, on se plante, on se relève. Mais il faut marcher la tête haute.
Grey’s Anatomy, Mark Sloan à Callie Torres.
Alors si quelqu’un vient vous dire que c’est une perte de temps. Que ça ne sert à rien. Que c’est comme ravaler son vomi. Que c’est comme retourner en prison parce qu’on n’a pas compris la leçon. Ou encore que c’est comme réchauffer un plat qu’on n’a même pas réussi à terminer la veille…  Dîtes lui que
Recoucher avec un ex, c’est comme faire du recyclage. Au moins, je préserve la nature !
Secrètement, J.