BEAUTY

La Fashion week à Paris, c’est devenu un vrai rituel. Courir de défilé en défilé, découvrir les nouvelles tendances, les nouvelles collections, de nouveaux créateurs… je ne manque jamais ce rendez-vous. Et même enceinte, cette année, j’ai parcouru Paris. Bon évidemment, je n’avais pas la même cadence que les fashion week précédentes, surtout que j’ai entamé mon 8 ème mois de grossesse fin juin. J’ai d’ailleurs dû annuler des rendez-vous et des défilés, car mon corps ne suivait plus. Avec la chaleur du mois de juillet, je me sentais faible, ma tête tournée, il me fallait du repos. D’ailleurs je suis dégoutée, j’ai loupé pour moi l’un des meilleurs créateurs, Ziad Nakad. Ce libanais fait des robes de princesses merveilleuses. Chaque année, je rêve de me marier en Ziad Nakad dès que je sors de son défilé. Malheureusement cette année, c’est ce jour là que j’ai été contrainte de prendre du repos. Mais j’ai pu tout de même le suivre sur instadirect #accrojusquaubout

Dimanche 2 juillet :

La Fashion week couture femme automne hiver 2017 commence. Pour ce jour, j’ai 2 défilés de prévu.

EWA MINGE, Shangri-Là Hôtel.

 Inspirée par les anciennes fables tziganes, Ewa Minge propose pour cet hiver une collection qui nous transporte dans un monde enchanté, joyeux et dansant.

Des silhouettes multicolores, des looks bohèmes, robes longues fluides, avec de longues vestes en laine, de nombreux détails et accessoires évoquant l’univers riche et chantant de cette culture. On peut apercevoir des broderies et des papillons sur de nombreuses tenues. Ces derniers ont été réalisés par les élèves de la fondation Black Butterflies dans le cadre de l’art-Thérapie. Dans ce défilé également, Ewa Minge tient à faire défiler des mannequins « Plus-Size » et des petites fillettes, car elle dessine pour toutes les femmes et la beauté n’a pas de tailles… Elles étaient d’ailleurs très craquantes 🙂

GALIA LAHAV, Lycée Henri IV.

Pour cet hiver, Galia Lahav nous propose des tenues chic, dans les tons bleu nuit, beige nude et noir. Raffinement et élégance sont les maîtres mots. Je suis tombée amoureuse de la robe à sequins rosée, ou encore de la combinaison pantalon-bustier avec le noeud rouge. <3

MY STYLE

Dur dur de s’habiller à 8 mois de grossesse, avec 10 kilos en plus au compteur, quand on n’a pas forcément envie de changer la taille de sa garde robe. Par chance, je trouve encore quelques pièces dans mon dressing qui me vont encore.  Pour ce jour, je porte une jupe fleurie que j’ai dégotée sur Asos il y a quelques mois. Je la porte en taille haute histoire de ne pas étouffer mon baby bump. Mais forcément avec le ventre rebondi, elle finit par devenir ultra-courte. Obligée alors de porter une veste longue par dessus, pour éviter qu’une fesse ne se fasse la malle. Eh oui, pas évident, je vous l’avais bien dit. Cette veste est une ancienne collection de chez Zara.  Et pour affiner mes jambes qui ont tendance à gonfler avec la grossesse et la chaleur (Que c’est génial d’être enceinte), je porte mes nouvelles bottines de chez MissGuided. Elles sont ultra confortables et me permettent d’élancer ma silhouette.

Boots : Miss Guided  // Jupe : Asos // Veste : Zara // Top : Zara // Sac : Louis Vuitton

SHOP THE POST :

[show_shopthepost_widget id= »2732932″]

Lundi 3 juillet :

PATUNA, Faust.

Aujourd’hui, je commence ma journée avec le défilé PATUNA :

La collection couture automne-hiver 2017-18 de Patuna est une rencontre entre l’architecture organique de Gaudi et l’abstraction onirique de Dali , rien que ça. Les silhouettes jouent le contraste féminin/masculin. Soie, laine, velours et coton … Tout comme Gala, muse de Dali, la femme Patuna est une femme de caractère, libre et impétueuse.. Ce défilé reste toujours très original à regarder.

LOUE-MOI, Gaumont Opéra.

Je continue ma journée avec l’Avant Première du film LOUE-MOI, qui est sorti officiellement le 5 juillet. Une petite comédie à la française girly comme on les aime. L’histoire de 2 copines qui ont monté une société de location de… la personne. Elles se louent elles-même pour n’importe quelle situation. Remplir des papiers, porter les sacs de shopping, se faire passer pour quelqu’un, alibi, etc… Tout sauf les activités sexuelles. Un job hors du commun qui va amener quelques complications dans leurs vies sentimentales.

 

L’équipe du film était d’ailleurs présente. S’en est suivi une petite soirée privée au Buddha bar.

MY STYLE

Aujourd’hui, j’ai opté pour un total look black. Mes fameuses bottines Missguided confortables :), un short en dentelle (que je n’ai pas pu fermer jusqu’en haut, shuuuut) recouvert d’une chemise blazer ample noire Na-kd. Une petite casquette gavroche Asos et un sac MissGuided en accessoires pour compléter le look. .

Sac : Missguided // Boots : Missguided // Short : Zara (similaire)  // Veste chemise : Nakd fashion (similaire) // Casquette : Asos

SHOP THE POST 

[show_shopthepost_widget id= »2732938″]

Mardi 4 juillet :

YUMI KATSURA, Mairie du 4ème .

Inspirée des deux peintres japonais KIITSU SUZUKI et SOTATSU TAWARAYA, cette collection « l’Eveil de la Nature », met à l’honneur la faune et la flore de la façon la plus élégante qui soit. La femme, selon Yumi Katsura, est chic et élégante, l’icône d’une création contemporaine en accord avec la nature qui l’entoure.

SHISEIDO, Chez Colette.

Je suis ensuite allée à la soirée Shiseido chez Colette, afin de découvrir leur nouvelle collection make up, Eye Momentum, en collaboration avec l’artiste Nicolas Ouchenir, vendues exclusivement chez Colette.

Ils ont sorti un fard à paupière crème décliné en plusieurs coloris, le Paperlight, un mascara Multi dimension ainsi que des eyeliners Instroke à appliquer avec un pinceau spécial « artiste ». Très original, et je comprends tout de suite l’allusion à Nicolas Ouchenir, présent dans un coin de la salle, qui pouvait d’ailleurs nous caligraphier très artistiquement notre nom sur un flyer.

J’ai eu la chance de repartir avec un coffret de la nouvelle collection afin de la tester. Et je peux vous dire que je suis tombée totalement in love de l’eyeliner et du pinceau. Super agréable à appliquer (mieux qu’un crayon basic, ou un simple eye-liner parfois trop liquide). Celui-ci est crémeux donc ne coule pas, il est super tenace en plus de ça, et le pinceau nous aide vraiment à faire un trait impeccable. Eh oui, le maquillage c’est tout un art … 🙂 Quant au mascara, il est top aussi. J’ai du mal à trouver mon bonheur en général, ils peuvent tous être bien, il y a toujours un petit quelque chose qui me dérange (peut faire vite pâté, couler, coller mes cils entre eux…). Celui-ci agrandit mes cils en leur donnant du volume sans problème. Je me lasserai peut être un jour, mais en attendant, il devient mon mascara du moment 🙂 Pour les fards à paupières , j’ai eu une couleur vert d’eau et rose orangé. Elles sont ultra légères. Je ne suis pas fan du vert d’eau, mais j’applique volontiers le deuxième, surtout l’été, avec des yeux noisettes, je trouve que ça ma va parfaitement au teint. Voilà pour mon avis sur ces nouveautés. Dans l’ensemble , plutôt conquise 😉

Mercredi 5 juillet

REPOS.

Mon corps a dit stop. J’ai donc loupé le défilé que j’attendais tant. Ziad Nakad. Je vous partage tout de même les photo de sa nouvelle collection, juste pour le plaisir des yeux 🙂 Elles me font toutes rêver ses créations <3

ZIAD NAKAD, Westin Hôtel.

Encore Bravo Ziad Nakad <3

Secrètement, J.

Il y a peu de temps, je vous parlais des produits BIORÉ sur instagram. La marque japonaise internationalement renommée est enfin commercialisée en France depuis le début de l’année 2017. Je l’ai testé aussitôt son arrivée. J’ai d’ailleurs été super conquise par les patchs au charbon pour enlever les points noirs.

 Je reviens vers vous aujourd’hui avec 2 autres nouveaux produits que j’utilise depuis plusieurs mois.

(suite…)

Âge : 29 ans et 5 mois

Sexe : Femme #quichercheencoreunremèdepourrajeunir

Situation : En couple  #Alleluia

Problème existentiel : Des rides, des points noirs, des rides, des pores dilatés, des cheveux blancs, des rides … #auboutdemavie

Dire que plus jeune, je n’avais aucun problème de peau (eh oui, je suis une de ces chanceuses qui n’a pas connu les années pubères). Je ne prenais donc pas forcément soin de ma peau. Je m’arrêtais au démaquillage et basta. Et ma mère qui me disait de commencer les crèmes anti-rides assez tôt… Oh ça va maman, j’ai encore le temps…

#ToujoursÉcouterSaMère #MoiJeVousLeDis

(suite…)

Bientôt 30 ans, et je ne sais vous, mais plus j’avance dans l’âge et plus il m’est difficile de perdre du poids. Même perdre 1 kilo relève du miracle. Alors quand tu veux en perdre 3/4, tu es complètement morte dans le game. Dire que quand j’avais 20 ans, il me suffisait d’une petite diète, de quelques jours du programme Dukan… pour que ça marche aussitôt.

(Quand tu as l’impression d’avoir fait des régimes toute ta vie :/ )

À présent, on dirait que mon corps fait un total rejet du genre : « Eh cocotte, tu m’as eu avec tes remèdes à la noix, maintenant tu vas morfler. «  Oui je vous le dis, Mon corps s’est ligué contre moi. Il a carrément créé des défenses immunitaires face à toutes ces méthodes « minceur ». #Jesuisfoutue !!

Puis j’ai décidé de me mettre au sport. Sérieusement. (Bon oui, ça aide d’avoir un mec qui bosse dans une salle de sport) Je prenais en muscle, je raffermissais, ça c’était top. Mais je grossissais, du moins je prenais en volume musculaire. Et je ne séchais pas forcément derrière vu que l’alimentation ne suivait pas. Du coup, c’était ultra frustrant. J’avais beau faire des régimes, je craquais bien plus souvent. #Démoralisant !! 

Puis on m’a parlé de So Shape.

soshape-cure-minceur-drainante-amincissante-proteine-lejournaldubienetrecom

(suite…)

La semaine dernière, j’étais invitée à la soirée Lancôme X Sonia Rykiel, à l’école des beaux arts de Paris.

Processed with VSCO with hb1 preset

Processed with VSCO with a5 preset

Processed with VSCO with hb1 preset

Eh oui, Sonia Rykiel s’associe à Lancôme, le temps d’une collection de maquillage exclusive destinée aux femmes de caractère. Une collaboration qui sonne comme une évidence, tant les deux maisons partagent cette vision de la féminité moderne : « Je retrouve chez Lancôme cette femme Rykiel libre, joyeuse, qui fait ses propres choix », a déclaré récemment Julie de Libran, directrice artistique de Sonia Rykiel.

(suite…)