J’ai un peu de retard car c’était il y a déjà un mois, mais je suis super fière d’avoir été choisi pour représenter le nouveau parfum de Zadig et Voltaire,

Girls Can Do Anything.

D’une parce que je trouve qu’il sent super bon (et moi je suis plutôt difficile en odeur de parfum). Ça aurait été dommage de représenter un parfum que je n’aime pas quand même. Puis j’aime l’image qu’il véhicule. Je ne suis pas féministe mais faut dire ce qui est, nous les femmes, on peut tout faire !!! Et je m’en rend encore plus compte depuis que je suis devenue maman.

Zadig et Voltaire ont vu en moi la femme qui a beau être maman, peut être carrément Rock, sportive, et féminine à la fois, et c’est ainsi que la coopération a commencé.

Voici un petit spot publicitaire tourné avec la marque :

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaires 🙂

Du spot mais aussi du parfum …

 

Et retrouvez directement le parfum ici :

GIRLS CAN DO ANYTHING 

À très vite.

Secrètement, J.

Au moment où je commence cet article, Edan, 13 mois, soulève mon tee shirt pour téter mon sein gauche. D’ailleurs il ne tète plus que celui-ci maintenant . Le droit le désintéresse totalement depuis 2 mois.

Tout a commencé…

Enceinte, je n’avais vraiment aucune idée de ce dans quoi j’allais m’embarquer. Tout ce que je savais, c’est que j’allais donner le meilleur à mon bébé , le protéger de certaines maladies , renforcer son système immunitaire et que je risquais tout au pire de déformer ma poitrine mais que ça me protégerait du cancer du sein par la même occasion et me permettrait de retrouver vite ma ligne. Et que c’était archi économique aussi !! C’est vendeur !!!! Je ne m’étais même pas renseignée concrètement sur le déroulement d’un allaitement. Pour moi, c’était juste donner son sein à bébé pour qu’il mange. Dans mon esprit c’était logique, je voulais allaiter ! Pourtant je n’avais aucun exemple dans ma famille, ma mère n’avait pas allaité, mes sœurs non plus. Mais je voulais le faire !

Quelques semaines avant l’accouchement, j’ai rencontré une conseillère en lactation, sous les recommandations de mon chiropracteur qui en connaissait une très bien, histoire d’avoir quelques notions. Catherine Fontenel. Elle m’avait expliqué comment faire téter un bébé, parce qu’il y a une technique en effet , et m’avait appris à me servir d’un tire-lait électrique qu’elle m’avait conseillé de louer en pharmacie . Un tire-lait. Je ne savais même pas que ça existait. Je me souviens d’Eddy qui l’écoutait parler en se demandant ce qu’il faisait là. Mais elle voulait qu’il participe, « les papas sont très importants dans la réussite d’un allaitement, ne serait-ce que par le soutien moral qu’il donne à la maman ». Je retenais la moitié de ce qu’elle me disait (enceinte, j’étais très souvent distraite) … Je ne savais pas si je reverrai Catherine à ce moment là… mais à l’heure d’aujourd’hui, je peux vous certifier que cette femme, ce tire-lait et Eddy sont devenus mes meilleurs alliés !!! Sans eux, je n’aurais sûrement pas réussi mon allaitement.

Oui, un allaitement peut complètement foirer. Pour plusieurs raisons, que ce soit physique ou psychologique.

Un jour, une maman m’a écrit :  « Je n’avais pas assez de lait, bébé tétait 24/24h et pleurait si je lui retirais. Il n’était jamais rassasié. C’était épuisant. » , « C’est normal, un bébé tète quasi non stop ses premiers jours de vie, tu es son alimentation mais aussi son seul point de repère, son univers, il demande juste sa maman. Et le fait de téter va activer de plus en plus ton lait. »,  « Ah mince, je pensais que je ne pouvais pas allaiter, je ne savais pas, du coup j’ai arrêté. »

LE MANQUE D’INFORMATIONS…

Je me souviens, dans les débuts, je passais mon temps sur internet pour essayer de comprendre comment ça fonctionnait. Personne ne m’expliquait. Je passais des heures sur le site de la LLL, les forums etc. pendant que Edan dormait dans mes bras.


Pour celles qui pensent réellement manquer de lait et qui désirent continuer, l’alimentation de la maman peut jouer un rôle important. Il est conseillé de consommer du fenouil, connu pour favoriser la montée de lait. Les tisanes d’allaitement de chez Weleda sont d’ailleurs géniales pour ça. Ou même boire des bières sans alcool à base de houblon !!! Après, malheureusement, chez certaines personnes, ça ne suffit pas…


Pour ma part, je n’avais aucun problème de ce côté-là . Mes seins étaient archi remplis. Assez pour nourrir une colonie entière . Des jets sortaient dans tous les sens (j’ai ce qu’on appelle un REF, Reflexe d’éjection fort) et arrosaient Edan en plein visage. #lepauvre

En revanche, Psychologiquement, ça a été une autre histoire… très intense .

Le 1er jour du reste de ma vie.

Un souvenir qui restera encré à vie. J’ai eu la chance d’avoir un accouchement rapide et sans douleurs, donc j’étais en parfaite condition pour accueillir pleinement mon bébé . À peine sorti de moi, la sage femme l’a posé sur ma poitrine et l’a guidé jusqu’à mon sein pour le faire boire. C’est dingue comment ce petit être savait déjà y faire. Eddy était auprès de moi et immortalisait ce moment. Je le regardais boire et je comprenais à cet instant précis que j’étais sa mère. Je me devais de le protéger, de lui donner le meilleur de moi. Je l’aimais déjà plus que tout.


Au début, les seins de la femme ne contiennent pas de lait, que du colostrum, assez riche en protéines, vitamines etc.. pour lui apporter ce dont il a besoin sur l’instant T mais peu nourrissant sur du long terme, alors bébé doit téter énormément pour faire monter le lait.


Les premiers jours de sa vie, Edan passait presque tout son temps à téter, le reste à dormir. 20 min à droite, 20 min à gauche, il s’endormait 30 min et recommençait. Jour et nuit. Je me souviens avoir eu des petites crevasses tellement il tétait . Et j’étais épuisée. Mais j’ai eu la chance de tomber sur une équipe médicale calée en allaitement (ce n’est pas le cas de toutes les maternités apparemment). Une des sage-femmes, me voyant exténuée, m’avait appris à allaiter en position allongée pour que je puisse me reposer en même temps que bébé, et je peux vous dire que cette position a été révolutionnaire. Je relevais les barrières de mon lit de maternité pour sécuriser l’espace, et je prenais Edan en cododo, il dormait allongé contre moi. Dès qu’il ouvrait les yeux, je collais mon sein à sa bouche et il tétait. Et je me rendormais avec lui.  Peur de l’écraser ? Non, je crois qu’on a toutes un instinct de protection en nous, même en dormant. D’ailleurs on ne dort que d’un oeil, on a la fâcheuse tendance à vérifier très régulièrement qu’il respire toujours :,) Et à l’admirer pendant son sommeil aussi.  Mais même si on dort peu, l’allaitement nous permet d’avoir un sommeil plus réparateur.  Et ça, c’est tout de même un bonus lorsque bébé ne fait pas encore ses nuits 🙂

D’ailleurs, depuis sa naissance, nous pratiquons le cododo. Oui, oui, encore à 13 mois. Et nous sommes très heureux ainsi !

La fin du 2ème jour, j’avais enfin du lait !

I’m coming home.

 

Edan a tété toutes les heures jusqu’à toutes les 3 heures les 5 premiers mois de sa vie. Sans rythme particulier. Il réclamait énormément le sein. Pour boire, pour un câlin, pour l’aider à faire passer ses rots, à apaiser ses reflux…
Vers 3 mois, le pédiatre, pas vraiment formé pour l’allaitement, mais je ne l’ai su que bien plus tard (dans mon monde à moi… tout pédiatre était formé sur ce sujet) me demandait de ralentir les tétées, d’essayer d’espacer toutes les 3-4h (rythme normal d’un bébé au biberon) car Edan prenait trop de poids. Novice en allaitement, et avec personne dans mon entourage pour me servir d’exemple, je suivais ses conseils aveuglément . Ou du moins, je voulais les suivre. J’essayais de faire patienter Edan. Mais le glouton voulait boire toutes les 2h grand max, et c’était une bataille à chaque fois pour le faire patienter. Je cédais bien souvent et je lui donnais le sein ce qui le calmait aussitôt . J’avais alors l’impression d’échouer, d’être une maman nulle qui nourrissait trop son enfant et qui allait le rendre obèse et dépendant . Je me mettais trop de pression à vouloir absolument lui donner un rythme matin-midi-soir…

 » Tu sais, si tu lui donnes le biberon, tu pourras contrôler ses doses et lui donner un rythme. »,  » Donne-lui un biberon le soir, ça le calera et il fera ses nuits plus vite, tu verras. »

Edan présentait les symptômes d’un bébé RGO (beaucoup de reflux et de rots coincés) alors ça devenait épuisant et frustrant. J’avais l’impression de lui faire du mal, j’étais épuisée… à ce moment précis , je l’avoue, j’ai failli baisser les bras .

Et c’est là que Catherine Fontenel, ma conseillère en lactation, est entrée en action. Elle m’a fait comprendre qu’un allaitement réussi se fait à la demande. Que mon bébé n’allait pas devenir obèse avec le lait maternel. Que c’était d’ailleurs signe de bonne santé qu’il prenne bien comme ça. Je pouvais me féliciter . Que le lait maternel a des vertus cicatrisantes sur l’œsophage donc que c’était bon de continuer s’il présentait un RGO, ça ne pouvait que lui faire du bien. Qu’il ne faut pas systématiquement imposer un rythme à bébé au début, et qu’il prendrait son rythme tout seul avec le temps (et je confirme, il a fini par prendre un rythme vers ses 6 mois avec la diversification alimentaire). Il faut savoir aussi que le lait maternel se digère plus rapidement qu’un lait infantile. En 20 minutes chrono. Alors bébé a vite faim par la suite. Mais un bébé ne se nourrit pas par gourmandise mais par nécessité, besoin primaire, il va prendre juste son nécessaire. Certains vont boire énormément en une tétée, d’autres vont faire plusieurs petites tétées dans l’heure... c’est lui qui décide ! Et une fois qu’on comprend ça, c’est vrai que c’est beaucoup plus simple dans notre petite tête. Fatiguant certes, car on donne beaucoup de notre personne, mais moins stressant 😉


Le service à la demande marche d’ailleurs dans les deux sens. Car lorsque bébé tète moins, notamment lorsqu’il commence à dormir plus longtemps la nuit, nos seins, eux, ne sont pas habitués à ce changement et continuent de produire du lait en masse. Ils deviennent tendus, durs, parfois extrêmement douloureux, et là , pour éviter l’engorgement , il est temps que bébé tète. Alors si bébé dort paisiblement, on peut lui proposer le sein dans son sommeil, la nature fait qu’il viendra téter naturellement sans se réveiller.


Et d’aventure en aventures…

Aujourd’hui, je suis dans mon 14eme mois d’allaitement . 14 mois + 9 mois de grossesse soit 23 mois que je ne fume plus , que je ne bois pas d’alcool ou rarement, que je n’ai pas eu mes règles (youpiiiiiiii)que j’ai une peau et des cheveux carrément plus beaux d’ailleurs .(je crains la chute d’hormones quand même)
Je pensais allaiter 6 mois et finalement, je crois que je n’ai pas encore envie d’arrêter . Avant d’être maman , je me disais que après 1 an c’était sûrement trop bizarre de continuer . Que bébé devenait grand et que donner le sein pouvait avoir une figure inceste passé un certain âge . Mais quand tu deviens maman, tout change . Ta vision change. Je pense aux bienfaits, à son développement..L’image inceste à complément disparu. Puis sincèrement, je n’ai strictement aucune idée de comment le sevrer. Il n’aime pas les biberons, et il semble être très accroché à ce sein gauche. Alors tant que tout se passe bien…

« -Tu lui donnes encore le sein ??? »  » -Oh oui, tous les bébés de son âge boivent du lait, non ? Et comme j’en produit… » « – Oui, c’est sûr… Mais quand même, t’as pas peur ? » « -Peur de quoi ? Que ça me chatouille le décolleté quand il aura de la barbe ? Tu connais l’OMS ? » « -Organisation Mondial de la Santé ? » « -Oui, tu sais ce qu’ils préconisent ? » « -Aucune idée… » « -Ils conseillent un allaitement maternel exclusif jusque 6 mois, et l’allaitement maternel jusque 2 ans ! Comme il ne devrait pas avoir de barbe avant une quinzaine d’année… ça laisse de la marge. » (Extrait du blog Mon bebe bio et moi)

Je peux comprendre que certaines personnes extérieures soient « choquées » car je me suis retrouvée dans leur situation en quelques sortes… mais je me dis qu’un jour elles comprendront peut être … puis sincèrement, je m’en fout !! Faut arrêter d’écouter les autres ! Car tout le monde va avoir un avis sur tes nichons que ce soit ta mère, ta meilleure amie , ou ton chauffeur de taxi … « Mais tu vas arrêter quand ? », « Il n’est pas un peu grand maintenant ? », « Tu n’as pas peur qu’il soit trop dépendant de toi ? » ,« Attention, tu vas en faire un fils à maman !! », « Tu devrais arrêter l’allaitement, il dormirait mieux.» …

Ouais, et sinon, je peux allaiter mon fils en paix aussi ?!

L’allaitement est une sacrée aventure vous savez ! Ça crée un lien très fusionnel avec son bébé, c’est bon pour sa santé, son développement. Tout benef’ ! Puis durant les déplacements avec lui c’est le pied car pas besoin d’emporter un gros sac rempli de biberons, lait, eau, etc… On n’a jamais peur d’être en manque de nourriture, et c’est totalement gratuit , c’est génial n’est-ce-pas ?! … Mais effectivement,  j’ai quand même failli abandonner un milliard de fois !!
On rencontre certains obstacles au fil des semaines. J’ai tjs eu l’impression d’être sur une échelle et de franchir des paliers :

Le palier des engorgements ou mastites qui te clouent au lit avec 39 de fièvre , gros frissons, maux de crâne et seins qui vont exploser, mais que tu dois quand même te lever pour prendre soin de bébé. D’ailleurs une feuille de chou posée sur les seins peut faire énormément de bien, testé et approuvé 😉 Et quelques massages aussi. Il y a une huile de massage allaitement de chez Weleda qui peut être utilisée dans ces occasions avec des gestes précis (voici le lien) .
Le palier des « durées de tétées » qui changent du jour au lendemain passant d’un bébé calme pendant 20 minutes à un bébé complètement agité pendant 5 minutes à donner des coups de pieds dans tous les sens et finissant en sueur. Alors là, ton mental en prend un coup, tu te poses un milliard de questions à propos de ce changement soudain. Ce que tu fais de mal … Puis après multitudes de recherches sur internet, tu finis par supposer que ce sont les rots coincés , et te voilà à le relever toutes les 5 min pour lui faire passer ses rots.
Le palier des pics de croissances à 3 semaines, 6 semaines, 9 semaines, 3 mois, 6 mois, 9 mois, qui perturbent complètement ton rythme habituel, toi qui soufflais enfin de le faire téter toutes les 3h, il s’accroche non stop à ton sein pendant 2-3jours. Il ne te reste plus qu’à rester clouée au lit avec lui et oublier toute vie sociale !
Les grèves de tétées en rentrant de voyage ou sortie, où il te regarde du genre « Tu m’as lâchement abandonné, alors je te boude » et là tu te dis « Merde, j’ai foiré l’allaitement. » Mais ouf, il finit par craquer et reprend le sein quelques heures après. 😉
En ce moment, je découvre le fameux palier de « bébé qui boude non pas les 2 mais 1 sein », il ne tète plus que le gauche, alors je me retrouve comme une con avec le sein gauche 10x plus gros que le droit … Et également celui de « Je fais mes dents, donc sorry parfois je mord » grrrr, ou encore « Je suis malade, sois ma tétine », où il refuse carrément de manger autre chose et ne veut que le sein.

Mais bizarrement , je dois être un peu sado sur les bords parce que je n’ai toujours pas envie d’arrêter. A chaque palier, je me suis découvert une force mentale et physique incroyable. #wondermum.  Et je précise que c’est important d’être entourée de personnes positives qui nous soutiennent dans notre choix d’allaiter ! Je remercie vraiment Eddy d’avoir toujours été positif et de m’avoir reboosté à maintes reprises ( en même temps, c’était tout benef pour lui, il n’avait pas à se lever de la nuit 😂) , Catherine de m’avoir rassuré et redonné de la force mentale quand j’étais au fond du trou, et à toutes les mamans qui me suivent sur les réseaux et qui m’ont fait comprendre que c’était normal de traverser toutes ces étapes grâce à leurs témoignages plus ou moins similaires .

Un grand Merci.

 

Et l’esthétique dans tout ça !

Cette question m’est souvent revenue car beaucoup de maman n’ont pas osé allaiter à cause de leurs seins ! Peur de se retrouver avec des gants de toilette, faut le dire !!!

La poitrine grossit énormément enceinte et encore plus en allaitant . Je suis passée d’un bonnet C à un bonnet E :/  Et comme ils sont lourds , bah ils pendouillent forcément . Bon je dois avouer n’être pas spécialement fan de ma poitrine de maman allaitante, j’ai hâte de retrouver une poitrine moins généreuse en fait . Mais moi, c’est l’après-allaitement qui m’inquiète le plus . Quand il n’y aura plus de lait …

J’ai la chance (… dans mon malheur ) , de n’avoir plus qu’un seul sein qui allaite. Oui, je vous le rappelle au cas où vous auriez oublié depuis le début de l’article… Du coup ça me permet de voir comment vont être mes seins après l’allaitement vu que le droit ne produit plus de lait. Et pour le coup, non, mon sein n’est pas déformé du tout, ne tombe pas , je suis même plutôt fière après un an d’utilisation à la demande . Suis-je chanceuse ? Aucune idée.  Mais j’ai décidé de faire quelques petits exercices pour être sûre de ne pas avoir une fausse joie une fois l’allaitement terminé.

Petits conseils pour garder une belle poitrine :

C’est grâce à Weleda d’ailleurs que j’ai pris connaissance de l’auto massage de la poitrine lors de l’évènement Mum to be Party organisé il y a quelques semaines. On peut découvrir cette pratique dans l’Espace Weleda, 10 avenue Franklin-Roosevelt Roosevelt à Paris, ou sur leur site internet !

L’auto-massage des seins peut se pratiquer avec l’huile d’allaitement de chez Weleda , ou celle spéciale vergetures. On peut le commencer dès la 38eme semaine de grossesse et pendant tout l’allaitement . Et même au-delà .
Ce massage, si on le pratique 2/3 fois par semaine, sous la douche ou assise sur une chaise, va permettre de retendre la poitrine et de la raffermir . Et de se maintenir plus droite également .

Je vous met le lien ici pour découvrir certains gestes à faire !!

Et n’oubliez pas le fameux jet d’eau froide sous la douche chaque matin, c’est un véritable bonus. 😉

Bon, je pourrais continuer à parler de l’allaitement pendant des heures, tellement il y a de choses à en dire. Comme par exemple les séparations et l’utilisation du tire-lait pour continuer l’allaitement même à distance. Car oui, nous pouvons concilier vie active et allaitement. Moi je ne le faisais que pour certains voyages Presse (j’en parle dans mon article sur Tokyo) ou quelques rendez-vous, mais qu’elles sont admirables ces femmes qui l’utilisent chaque jour pour aller au bureau. Tirer chaque matin pour leur bébé, puis tout au long de la journée pour assurer la lactation… Bravo ! 

Je trouve que dans notre société actuelle, nous ne sommes pas assez informées et soutenues face à tout ce qu’on peut traverser durant un allaitement maternel, qu’il dure 3 jours, 3 mois, 18 mois ou +, et qu’il est bon de partager nos expériences pour aider les futures mamans, les mamans qui n’y arrivent plus et qui souhaiteraient pourtant continuer, celles qui ne comprennent pas certains changements etc… Voilà pourquoi j’ai voulu témoigner ici de mon expérience. Je propose donc que celles qui ont des questions n’hésitent pas à les poser, et celles qui ont des expériences différentes ou des réponses à apporter, de les partager ici en commentaires.

Et je précise que je n’ai strictement rien contre les mamans qui donnent le biberon. Je ne fais aucune comparaison, et je n’en parle pas du simple fait que je n’y connais strictement rien en biberon ! Il n’y a donc aucune guerre à avoir sur ce sujet. Nous sommes toutes des mamans qui nourrissons nos bébés. On s’occupe d’eux de la meilleure façon qu’on le peut et c’est déjà pas mal. Être maman, allaitante ou non, c’est un sacré rôle, et on devrait toutes se soutenir, au lieu de se comparer les unes les autres. Tant qu’il y a de l’amour et du respect pour nos enfants, chacun est libre de materner comme il le souhaite.

Je termine par cette phrase qui est bien vraie, pour toutes les mamans du monde. #wondermum

“A l’oreille de tous les enfants, “maman” est un mot magique.” -Arlene Benedict, For Mother with Love

Nous sommes le meilleur pour nos bébés !

Que ce soit notre lait, nos bras, notre odeur.

Secrètement, J.

Les vagues de chaleurs commencent à se faire rare, on sent que l’automne est là ! C’est le moment où je repense à notre été, ces moments où on trainassait en maillot de bain  toute la journée, avec nostalgie. Avec Eddy, quand on retombe sur nos photo en fouinant sur notre instagram, on pense déjà à nos prochaines destinations avec hâte. Bientôt il sera déjà temps de ressortir doudoune XXL et grosses chaussettes. #Jenesuispasencoreprête #teamjaimepaslhiver

Cet été, avec Eddy et Edan, nous avons voyagé à l’étranger en mai et juin, nous sommes allés à Dubai et Ibiza (j’ai ailleurs écrit un article sur notre voyage à Dubai avec l’avion pour la première fois pour Edan), et nous avons passé le mois de juillet et d’août en famille. Ahhhhh la famille !!! Faut avouer que c’est cool les vacances en famille. C’est même limite mieux qu’à l’étranger pour des nouveaux parents, tellement plus reposant. La mamie, les tata, s’empressent de s’occuper de bébé et nous on profite vraiment !!!! #realholidays

Nous avons donc été en Bretagne près de Concarneau chez ma maman, Edan a adoré se baigner dans l’Atlantique qui n’était pas si fraîche que ça d’ailleurs. Même Eddy s’est baigné, et je peux vous dire que c’est un grand frileux. À Ibiza, il a carrément eu du mal à rentrer dedans, comme quoi !!. Puis nous avons été chez les parents de Eddy dans le 28, chez sa soeur à Londres, puis dans le nord chez ma soeur et mon grand-père… mine de rien, ça nous a fait pas mal de petits voyages. À peine un an et monsieur Edan devient déjà un grand habitué des trains et des avions 😉 . Je gère d’ailleurs de mieux en mieux les voyages en transport avec lui. Bon il ne marche pas encore… Parait qu’après c’est la torture, il faut les balader tout le temps :/ . D’ailleurs j’ai pris le train seul avec lui pour aller dans le nord et heureusement que ce n’était qu’1H30, il grimpait partout, criait, voulait toucher tout le monde… et s’énervait beaucoup aussi. J’ai fini en sueur pour le canaliser. Et vive l’allaitement, il a fini par s’endormir au sein 🙂

Petit aperçu rapide de notre été

Le reste du temps, nous l’avons passé à la maison. D’ailleurs c’est vraiment pas mal Paris l’été. C’est vide. On ne met pas 3h pour aller d’un bout à l’autre, les terrasses ne sont pas bondées, pas de file d’attente interminable… Perso, j’adore ! Nous avons squatté la piscine de Puteaux dans les jours de canicules, les parcs pour gambader, comme le jardin d’acclimatation qui est génial pour les enfants de tout âge, mais aussi les Festivals.  Et oui, l’été, il y en a plein partout. Edan a d’ailleurs été à son premier à 10 mois.

LOLAPALOUZZA

Juillet

Ce festival est génial pour nous les mamans car il y a un coin exprès pour les enfants. Le Kidzapalouzza. Un mini festival au milieu du grand. Les kids ont leur propre scène avec des dj et des artistes qui viennent jouer spécialement pour eux. On y a d’ailleurs vu le groupe « BB Brunes » chanter. Et il y a diverses animations, comme un circuit de petites voitures, des instruments de musiques, des Légo géants… Edan s’est éclaté. Je lui ai acheté un casque exprès sur place, pour protéger ses oreilles des vibrations. Bon pour le coup, nous, on n’a pas trop profité, Eddy a tout de même été voir quelques artistes sur les grandes scènes, mais moi perso, je préférais voir Edan s’amuser à grimper partout. #Mamangaga

Pour l’occasion je porte un jean blanc à frange de chez Mango, avec un t-shirt kaki ancienne co de chez zara, et mes mules, qui ne m’ont pas quitté de tout l’été, de chez Mango. Et un sac filet de chez Mango également. Petit conseil, éviter de s’asseoir en jean blanc, j’ai fini le cul vert :/ mais bon, je pense que vous le savez déjà :).

 

Jean : mango // T-Shirt : Zara // Mules : Mango // Sac : Mango

Shop my style

 

ROCK EN SEINE

Fin aout

Cette fois-ci, nous avons laissé Edan à mamie et on y a été en amoureux. Invités par la marque Lee Jeans qui remet ses vestes Rider à l’honneur, nous étions placés en ultra vip, avec un Balcon parfait pour voir la scène. On a pu voir le super show de Macklemore qui a fait monter sa fille de 3 ans sur scène.  Et Justice aussi . On a mangé des burgers en écoutant du post Malone. C’était super de se retrouver à deux, vu que cette nouvelle vie de parents ne nous le permet pas souvent.

Pour l’occasion je porte du Lee bien évidemment. Eddy aussi. J’ai craqué sur cette veste qui reste une intemporelle, avec des tag à la main dessus, et un T-shirt noir et rose-rouge que j’ai accordé à ma jupette leopard zara (ancienne collection). D’ailleurs le léopard (et tout autre motif animal) revient à la mode en ce moment, (c’est pour ça que vous en voyez partout) alors si vous en avez une touche dans votre dressing, c’est le moment de le ressortir. Et je porte aussi les baskets blanches The Kooples x Puma qui m’ont fait craquer l’année dernière, avec la petite tête de mort au dos. Elles sont tellement confortables.

Jupe : Zara (anciene co) // Baskets : The Koople x Puma // Veste : La Rider de Lee (ancienne co) // T-Shirt : Lee // Sac : Zara

Shop my style

 

Et comme beaucoup d’entre vous m’ont demandé les liens de mes looks estivaux sur instagram, je vous les ajoutes directement ici.

 

Ici, lors de mon voyage à Londres.

Jupe : H&M (ancienne co) // Top : Zara // Basket : The koople x Puma // Sac : Stradivarius (ancienne co) // Lunettes de soleil : Rayban 

Shop my style

 

En vadrouille dans Neuilly-sur-seine.

 

Pantalon : Mango (ancienne co) // Mules : Mango // Top : Mango 

Shop my style

 

 

À Londres également.

Jean : Topshop // Chemise : Zara // Baskets : The Kooples x Puma

Shop my Style

 

 

Neuilly-Sur-Seine.

Bottines : Zara // Jean : Zara //Sac : Mango // Chemise : Zara // T-shirt : Zara

Shop my Style

 

Paris.

Jupe : Zara // Top : Zara // Mules : Mango

Shop my Style

 

À bientôt.

Secrètement, J.

Je déteste faire la cuisine ! Parfois, il m’arrive de ne pas manger juste parce que j’ai la flemme, ou pas le temps du tout de me préparer quelque chose (Oui, je sais, ce n’est pas bien de sauter un repas) En revanche, j’adore me faire des petites salades composées l’été, c’est frais et ultra rapide .. mais encore faut-il les ingrédients à portée de main… sinon je suis une adepte des plats préparés (pas toujours bon je vous l’accorde ) et des livraisons à domicile . #facilitébonjour #gaindetemps
Sauf que maintenant j’ai un bébé et pour lui, je ne veux que le meilleur, of course. Si seulement il existait un restau bio et sain qui livre ton repas en moins de 30 min pour les bébés !!! Mais bon, ça finirait par me ruiner je pense !!

En attendant, j’ai trouvé une solution pas trop mal. Une très bonne alternative quand tu n’as pas le temps de te mettre aux fourneaux et que tu n’es pas fan des petits pots tout fait sans réel goût distinct.

Un très bon allié pour Edan depuis plusieurs mois !

 

Ce sont des gourdes de purées faites maison avec des aliments bio cuits à la vapeur . On retrouve des légumes, des protéines, et aussi des fruits . Chaque gourde contient un seul aliment. Et certaines comportent même des morceaux en fonction de l’âge . On peut les mélanger entre elles, ou les faire goûter distinctement à bébé . Et on peut même les cuisiner avec d’autres ingrédients comme du riz, de la crème fraîche, des œufs, du gruyère, des herbes … pour préparer des bons petits plats en un temps record . D’ailleurs Popote a son livre de recette pour nous inspirer , « Popote Minute », mais on peut aussi les retrouver sur leur site internet !

Ce qui me plaît le plus c’est le goût. Forcément je goûte à chaque 1ère cuillerée et je me surprend à bien aimer et surtout à reconnaître vraiment les saveurs . Ça a le vrai goût des haricots verts, du jambon, du panais, des fraises … on sent bien que c’est naturel et c’est bon surtout . Ça change de certains petits pots qu’Edan refuse de toutes façons  !

Puis c’est super pratique . Les gourdes s’emportent partout. Je peux lui donner directement à la gourde, légumes ou fruits, quand on est dehors , et à la maison je me prête au jeu de mélanger les saveurs et de créer des bons petits plats rapidement .

« J’ai choisi ! Quelqu’un peut prendre ma commande ? »

 

PETITS ESSAIS RECETTES : 

Pour commencer je ne m’étais pas trop aventurée. Pour le goûter, j’avais mélangé du fromage blanc pour bébé avec 1 gourde de purée de bananes de chez popote , un peu de cannelle et un biscuit écrasé … il a adoré 🙂 .

Alors petit à petit, je tente plus d’expériences comme mélanger un peu de lait de coco et de Maïzena pour en faire une sauce béchamel que je rajoute à la purée de chou-fleur en gratinant le tout avec du gruyère râpé… (recette du livre Popote Minute)

Et vous savez quoi ?! Je commence à aimer cuisiner ! Enfin, cuisiner avec Popote :).

Pour l’été , j’ai aussi préparé des milkshake à Edan , en mélangeant les purées de fruits, avec du lait végétal (et parfois du lait maternel quand j’avais le temps de  le tirer), un peu de glaçon , le tout au blender :). Un délice !!

Et depuis peu monsieur ne jure que par les morceaux, alors je cuisine des pommes de terre maison, ou du riz, des pâtes… que j’ajoute rapidement à une purée de légume popote. Ça me permet de lui donner différents légumes chaque jour sans avoir la contrainte de tous les éplucher et de les préparer pendant des heures.

Bref, vous l’aurez compris c’est idéal pour tous les parents qui n’ont pas le temps de faire de bons petits plats à cause de leur vie trop active , ou par flemme on ne va pas se mentir 🙂 .

Ici, j’ai mélangé du quinoa à une purée butternut Popote.
Et j’ai ajouté une purée de veau Popote en dessinant un bonhomme avec,
les yeux le nez et la bouche. Et à en voir la photo, Edan se régale.

D’ailleurs si certains sont intéressés , j’organise un concours sur mon Instagram pour gagner une box remplie de gourdes Popote ainsi que son livre de recette ;). Ça peut être l’occasion de tester !!

Retrouve leur site internet ici : POPOTE 

 

Pot’ pot’ pot’ pot’ potes à la compote
Cop’ cop’ copains, la vie ça gigote.

-Alain Schneider

Secrètement, J.

Début juillet, je suis partie quelques jours à Stuttgart en Allemagne pour découvrir les Jardins de Weleda.

Weleda, c’est une marque que j’ai découvert grâce à Edan. Je cherchais des produits bio pour prendre soin de bébé, et je suis tombée fan de la gamme au Calendula, très apaisante (article ici). Et c’est en fouinant un peu plus que j’ai découvert qu’il existait une multitude de produits pour adultes. Du déodorant, au gel douche, en passant par des crèmes de soin, des laits corporels, des huiles de massage, des dentifrices, des laits démaquillants, des shampooings, des médicaments, des tisanes… le tout bio, à base de plantes et de fleurs naturelles.

Précurseur de la cosmétique naturelle et bio depuis 1921, Weleda nous garantit le caractère d’origine naturelle de l’ensemble de ses produits. Depuis bientôt 100 ans, la marque cultive dans ses propres jardins les plantes médicinales selon les méthodes de l’agriculture bio-dynamique.

Sachant que la culture biodynamique permet d’assurer qu’aucun pesticide ou autre substance toxique n’entre en contact avec les précieuses matières premières, je demande à voir de plus près comment ils s’y prennent pour cultiver autant de plantes sans engrais chimiques.

Jour 1 :

10h : Je dis aurevoir tristement à mon fils et Eddy. Mais ça va, cette fois-ci je ne m’absente que 2 jours. La mamie (maman de Eddy) ne devrait pas tarder à arriver pour s’occuper de Edan. Comme Eddy part ensuite au travail, c’est elle qui va le garder durant ces deux jours.

14h :  Arrivée à Stuttgart avec un petit groupe d’influenceuses, mamans également. On a fait connaissance dans le train et forcément on a toutes échangé sur nos petits bouts de chou, nos accouchements, leurs évolutions… Le sujet préféré des mamans 🙂 Le programme de la journée est plutôt relax, puisqu’un soin massage nous attend à l’hôtel. Et comme le mien est à 16h30, j’en profite pour tirer mon lait (eh oui maman allaitante depuis 10 mois) et ensuite je décide de partir flâner dans les rues de Stuttgart. La veinarde que je suis (ou pas si on se place du point de vue de ma CB) tombe sur une rue commerçante remplie de boutiques en pleine période de Soldes, alors comme je n’ai jamais le temps de les faire à Paris avec Edan, vous vous doutez bien que j’en ai laaaaaargement profité !!! Mais je ne tarde pas trop, je ne voudrais pas manquer mon fameux massage.

16h30 : Peignoir par dessus mon maillot de bain, je me dirige vers le spa de l’hôtel. Nous logeons au Meridien d’ailleurs. Le spa est splendide, avec vue sur une grande piscine, des transats et un petit jaccuzzi. Il est temps que la maman que je suis se relaxe et prenne soin d’elle. Je croise deux autres influenceuses qui ressortent totalement détendues, apaisées et qui auraient bien voulu que le massage dure plus longtemps d’ailleurs. À mon tour !! La masseuse me demande de choisir entre les différentes huiles Weleda qui se trouvent devant moi. Il y a Lavande, Rose, Calendula, Bouleau, Citrus, Amande… Chaque huile, chaque fleur à son action. Je choisis l’huile dynamisante à l’Argousier bio pour tonifier ma peau. Premièrement j’adore l’odeur, deuxièmement ma peau a bien besoin de tonicité depuis l’accouchement, et troisièmement sa petite teinte orangée va sublimer le bronzage qu’il me reste de mes dernières vacances à Ibiza.

Je m’allonge sur la table de massage, position sur le ventre, je ferme les yeux et je me laisse transporter par l’odeur d’agrumes qui envahit la pièce. Mon dernier massage remonte à mon 7eme mois de grossesse, il y a un an… Et enceinte il est plutôt difficile de se relaxer entièrement n’est-ce-pas  😉 Alors je peux vous dire que là, je suis aux anges. C’est la première fois en 10 mois que je me détends sans penser à mon rôle de maman, à Edan et à tout le boulot qui m’attend pendant ses micro-siestes. Et effectivement, 30 minutes passées, j’en redemanderais bien davantage. 😉 Je rejoins ensuite mes camarades au bord de la piscine et nous décidons toutes d’aller nous poser dans le jaccuzzi. Et quand je vous disais que je profitais pleinement de cette « pause maman », je ne suis pas la seule et je le constate car cette fois-ci nous échangeons sur nos rôles de femme, sur ce que nous faisons, sur notre taf… et non sur nos babies 😉

18h15 : Je remonte dans ma chambre pour appeler la mamie, voir comment tout se passe avec Edan et tirer mon lait en même temps avant de rejoindre tout le reste de l’équipe pour le dîner. Edan s’amuse avec sa mamie, et comme il refuse de boire mon lait maternel au biberon, elle lui donne au verre et apparemment il l’accepte. La journée semble s’être très bien passée de son côté. Me voilà rassurée :).

Jour 2 :

7h : Je pensais que j’aurais bien dormi, sans Edan, seule, dans un grand lit d’hôtel. Mais j’ai eu soif, puis chaud, puis impossible de me rendormir entre 3h et 5h alors j’ai tiré mon lait. Tout ça pour me rendormir à 5h30 et entendre mon réveil à 7h. Outch, ça picote ! Comme quoi, je dors mieux en présence de mon fils :). Ce matin, je quitte définitivement l’hôtel, puisque je rentre à Paris juste après la visite des Jardins, contrairement aux autres influenceuses qui resteront une nuit supplémentaire. La mamie ne pouvait pas garder Edan un jour de plus, puis j’ai déjà tellement hâte de le retrouver … Apparemment, hier soir, il a beaucoup pleuré. Il réclamait maman et s’est réveillé plusieurs fois cette nuit :/.

8h : On prend le bus direction Les Jardins de Weleda, à environ 45min/1h de Stuttgart.

Les Jardins de Weleda

Le plus grand jardin biodynamique d’Europe

9h : Nous arrivons dans ce lieu incroyable, rempli de fleurs, de plantes, de papillons, de petits oiseaux, d’abeilles qui butinent… Il en dégage une vitalité folle. Je me sens un peu comme chez moi. Originaire du nord de la France, j’ai grandi dans un petit village au milieu des champs et de la nature. J’adorais m’y balader durant des heures pour me ressourcer. Et je retrouve ici cette sensation de quiétude ultime.

Nous rencontrons sur place une femme qui nous fait une petite visite des lieux. Près de 260 espèces végétales sont cultivées par une équipe de 20 personnes dans ce véritable biotope naturel de 20 hectares bordé de haies, qui comprend aussi des étangs et des serres… Une source de plantes fraîches et bio pour créer les médicaments et les soins cosmétiques Weleda.

Elle nous explique que Weleda a fait le choix depuis toujours de renoncer à tout engrais chimique, pesticide et produit phytosanitaire de synthèse, pour soigner l’être humain tout en préservant l’environnement et la biodiversité.. C’est pourquoi Weleda cultive une grande partie de ses plantes dans ses propres jardins selon les principes de l’agriculture bio-dynamique. Le compostage favorise l’amélioration de l’activité du sol, tandis que des préparations spéciales à base de fumier de vache et d’herbes nourrissantes comme le pissenlit ou la valériane renforcent la terre tout en la rendant plus fertile.

De plus, en accueillant les insectes dans ses jardins, Weleda favorise l’autorégulation de la faune et de la flore, évitant ainsi la propagation des nuisibles et des maladies. La diversité des végétaux cultivés contribue elle aussi à assurer une stabilité écologique. De ce fait, du pollen et du nectar sont toujours disponibles pour les insectes utiles.

Tout est donc réellement naturel ici ! 

Un peu plus loin, dans les champs à ciel ouvert, nous pouvons apercevoir l’équipe récolter principalement des espèces locales annuelles et vivaces. Il s’agit de 25 espèces d’arbres et arbustes différentes, sur lesquelles sont récoltés l’écorce, les fleurs, les fruits ou les racines, parfois même la plante entière.

10h30 : Je laisse les filles pour aller me faire maquiller car aujourd’hui nous allons tourner une video individuelle chacune notre tour pour Weleda. On va être interviewées sur nos produits favoris et sur le lieu que nous venons de découvrir. Je suis la première à passer. Pendant ce temps, les filles ont la chance de participer à la cueillette du Calendula.

Et à votre avis, de quel produit ai-je surtout parlé ? L’huile dynamisante à l’Argousier bio bien évidemment. Mais pas que… d’ailleurs je suis complètement fan de la gamme complète à l’Argousier bio. J’ai découvert cette plante et ses bienfaits tonifiants récemment, et son odeur est juste dingue. Je vous conseille la crème de douche qui laisse une peau ultra douce, et la crème pour les mains aussi, tellement relaxante et hydratante .

Au cours de la journée, nous avons également appris à créer notre propre terrarium. Moi qui suis archi nulle pour m’occuper des plantes, c’est le compromis idéal puisqu’il suffit de l’arroser que 2 fois par an 🙂 Nous avons également eu un cours de Yoga en plein milieu du Jardin. Niveau relaxation, nous étions au maximum avec les bonnes senteurs et le bruit des oiseaux. Deux d’entre nous se sont d’ailleurs complètement endormies.

15h30 : Il est temps pour moi de repartir pour Stuttgart. Mon train étant vers 17h. Les filles, elles, ont la chance de continuer à profiter de ce lieu apaisant en se faisant masser une deuxième fois avec les produits Weleda. Pour ma part, ce sera un retour détendu et requinqué vers Paris, avant de retrouver mes 2 amours.

Ce petit séjour avec Weleda m’aura fait un bien fou. Les mamans me comprendront je pense :). Nous pourrions payer très cher pour une coupure et un moment de détente de ce genre hahaha 🙂 Surtout avec des produits sains. J’ai d’ailleurs été agréablement bluffée par toutes les senteurs de ces produits, la grenade, la lavande, le citrus, l’argousier, l’amande…

Mais il n’est jamais trop tard pour se faire plaisir n’est-ce-pas ?!. Mettez Papa à la tâche de s’occuper de bébé pendant 2 bonnes heures et enfermez-vous dans la salle de bain avec vos produits de beauté. On le mérite après tout !!

D’ailleurs j’ai un code promo chez Weleda valable 1 semaine pour les intéressées  : JULIAJARDINS vous permet d’avoir les frais de ports offerts et ma crème préférée pour les mains, celle à l’Argousier bio, en cadeau. Profitez-en !!

Cliquez ici pour découvrir toutes les gammes et leurs bienfaits  !!

Et ici pour découvrir plus particulièrement celle à l’argousier 🙂

Secrètement, J. 

PS: Merci à Léa Garson (@leagarsonphoto) pour ses photos 🙂

Dubai, c’est une ville que j’affectionne particulièrement. Ma meilleure amie d’enfance vit ici depuis 10ans, c’est pour vous dire le nombre de fois où j’y suis allée. À 6h30/7h d’avion de Paris, 2h de décalage horaire, temps ensoleillé toute l’année, ceux qui me suivent savent que c’est une de mes destinations favorites. Et cette ville bouge tellement depuis ces dernières années, que je découvre toujours de nouvelles activités à chaque visite.

Après avoir connu Dubai entre copines, et en couple, je suis partie cette fois-ci à la conquête de Dubai en famille. Et je peux vous dire que j’ai découvert une toute nouvelle facette.

Est-ce adapté pour les familles ?
La chaleur est-elle supportable pour les bébés ?
Quelles activités y faire avec des enfants en bas âge ?

Si vous aussi, vous vous posez ces questions, je vous invite à me suivre durant ce trip de 4 jours organisé avec l’aide de l’office de tourisme Visit Dubai, qui m’a orienté vers un tas d’activités à faire et possibles avec un bébé de 8 mois.

JOUR 1 :

LE VOL AVEC EMIRATES.

C’était ma plus grosse angoisse. Avant, j’étais de celles qui craignaient que le bébé d’à côté crie tout le voyage et m’empêche de dormir. Maintenant, je suis de celles qui ont peur que leur bébé ne tienne pas en place et dérange les autres. C’est dingue comme les rôles s’inversent. Alors j’ai pris un vol de nuit. Coup de poker. Soit il va dormir paisiblement, soit il va hurler, et là, ça va vraiment devenir gênant pour les passagers qui avaient justement choisi ce vol pour se reposer. Mais je sais que la nuit, Edan est plus facile à endormir, et ça n’a pas loupé. Il a roupillé durant presque les 7heures de vol, avec quelques réveils, mais il suffisait que je lui donne le sein pour qu’il se rendorme aussitôt. Ouf. J’avais tout de même pris tout un tas de jouets pour l’occuper au cas où, mais ils sont restés gentiment dans le sac. 😉

BON À SAVOIR :  La compagnie Emirates est plutôt géniale pour les familles avec jeunes enfants. D’une, elle prête des poussettes à l’aéroport en attendant de prendre l’avion. Bon nous, on avait la yoyo de chez Babyzen, celle qui s’emporte comme bagage de cabine dans l’avion, et qui se déplie en 1 clic. Elle a d’ailleurs été super pratique durant tout notre séjour. Mais pour ceux qui sont obligés de laisser les poussettes en soute, sachez qu’Emirates offre ce service. Ensuite, vous avez la possibilité de demander les places de devant, pour pouvoir bénéficier d’un berceau pour bébé dans l’avion. Et Emirates offre à chaque début de vol un petit kit de jeux pour occuper les enfants, et une trousse pour bien prendre soin de bébé, avec des lingettes pour essuyer sa bouche, un bavoir, une cuillère, une crème d’hydratation, une housse protectrice pour le lange…Ils pensent à tout 🙂 Et les espaces toilettes, nombreux dans l’avion d’ailleurs, sont plutôt spacieux et propres pour changer bébé.

NOTRE HÔTEL : THE ADDRESS MARINA

 

Cet Hôtel se situe dans la partie sud de Dubai, c’est la partie que je préfère. Plus touristique certes, mais plus familiale et fun avec ses plages, ses boutiques et restau au bord de l’eau. À deux pas de la mer, juste derrière JBR (Jumeirah Beach Résidence), au sommet d’un grand centre commercial (Dubai Marina Mall), The Address a une superbe piscine avec vue sur les building de la Marina. C’est assez impressionnant et canon à la fois. Notre chambre donnait sur cette même vue de dingue. Il y a plusieurs restaurants, un spa, une salle de sport, et même un kids club. Et un petit bassin pour les enfants sous une tonnelle à l’ombre pour les protéger du soleil, avec des jeux (ballons, bouées etc.) prêtés.

 

À notre arrivée, nous avons profité de la piscine avec Edan, histoire de le rafraîchir et de nous reposer de ce vol. Il était comme un poisson dans l’eau, tout souriant, heureux d’être là. On se sentait bien. Il se sentait bien.

                                       Premier point positif, il ne semble pas dérangé par le climat 🙂

LES SOUKS MADINAT JUMEIRAH

J’avais déjà été là-bas, mais je tenais à le faire avec Eddy et Edan. Le décor est juste fabuleux, et c’est super agréable de faire un tour de bateau, sur les abras, ces petites barques qui se promènent sur la rivière, proche de l’hôtel Alqazr et du Burj Al arab. On y ressent le vent, la chaleur est donc plus facilement supportable. Je pense que mon fils a adoré. J’ai d’ailleurs une vidéo sur ma story DUBAI d’instagram où on le voit sourire face au vent, tout happy. On a ensuite dégusté une glace en amoureux pendant que monsieur Edan dragouillait une petite russe dans sa yoyo. Oui, oui, carrément, ils se donnaient la main. Ah celui-là, j’ai découvert un vrai coquin durant ces vacances parce qu’elle n’a pas été la seule a qui il a joué de ses charmes . Lui qui n’avait pas l’habitude de voir d’autres bébés vu qu’il ne va pas encore à la crèche, c’était la grande découverte. Et ça promet…

Après un tour dans les souks, nous sommes allés diner au Pai Thai.

RESTAURANT PAI THAI

C’est un restaurant délicieux, au bord de la rive, où il faut prendre un abra pour s’y rendre. On mange au bord de l’eau, dans une ambiance tamisée, romantique. Eddy a dégusté un super Phad thai et moi une salade de crevettes tempura et pamplemousse vraiment délicieuse. La meilleure salade de toute ma vie, je vous assure. Je leur donne 10/10 pour le cadre et la nourriture. Et comme nous étions dans un coin sombre, j’ai pu allaiter Edan sans soucis en cachant ma poitrine avec un lange.

BON À SAVOIR : Ici, l’allaitement est super bien vu. Il suffit de ne pas montrer sa poitrine à tout va, de la cacher surtout quand bébé se retire tout simplement.  Il y a d’ailleurs des espaces réservés pour l’allaitement dans les Malls. Mais tu peux même parfois apercevoir une femme allaiter son petit sur un banc public sans problème.

JOUR 2 :

ATLANTIS : BREAD STREET KITCHEN, GORDON’S RAMSAY

Nous avons testé le brunch du fameux restaurant de Gordon Ramsay à l’hôtel Atlantis. Vous savez, c’est le chef cuistot de la version américaine de l’émission Cauchemar en cuisine.  Le déco est très british et design. Il y a même une cuisine ouverte à l’entrée avec des petits cuistos en plein atelier cuisine (les enfants se prêtent mignonnement au jeu en portant des chapeaux de chef cuisinier). Et il y a carrément un bar ice cream sur la droite, où tu décores toi-même ta glace avec des bonbons et d’autres gourmandises. Le buffet du brunch se trouve au milieu mais tu peux également demander un service à la carte. Et ça semble super bon, surtout le boeuf Wellington accompagné d’une purée de truffes et de carottes épicées.

En revanche, l’endroit est très bruyant. Ça fait comme une grande cantine géante. Et c’est ultra touristique, mais en même temps, l’hôtel Atlantis est très touristique de base, donc il fallait s’y attendre.

Quant à Edan, il a eu le droit à une chaise haute de chez Stokke pour manger à table avec nous. Une Stokke carrément, la même qu’à la maison.

THE ONE & ONLY PALM BEACH HOTEL

C’est dans cet hôtel que nous avons passé toute notre fin de journée. Sur la palmeraie. Un cadre magnifique. Une grande piscine, calme, et des bed sur la plage. Bon le prix n’est pas donné, je vous l’accorde, mais nous recherchions un beau cadre tranquille, privé, sans trop de monde pour profiter de la mer avec Edan, et Visit Dubai nous a proposé cet endroit.

Sa première baignade dans la mer d’ailleurs. Son premier sable aussi. Qu’il a goûté forcément 🙂 C’est trop mignon de découvrir toutes ces choses à travers ses yeux. Nous y sommes restés jusqu’au sunset. Il n’y avait plus que nous. Ça nous a permis de passer un Moment très privilégié à trois. J’ai d’ailleurs adoré allaiter Edan, assise sur le sable, face au coucher du soleil, en entendant le bruit des vagues se rabattre sur la plage.

JOUR 3 :

DUBAI PARKS RESORT

11h du matin, on décide d’aller à Dubai Parks Resort. C’est un gros complexe en dehors de la ville regroupant plusieurs parcs à thème. Motion gate, Riverland, Bollywood, et Legoland.  Endroit génial pour les enfants. Malheureusement, j’aurais dû me renseigner un peu plus avant d’y aller :/ L’entrée se fait par Riverland, entrée libre dès 10h du matin, mais les activités et animations ne commencent qu’à 15h, sauf Legoland qui ouvre ses portes dès 10h.

Quand nous sommes arrivés, nous avons découvert un paysage de petit village français certes très mignon, et atypique ici à Dubai, mais complètement vide. Nous avons compris que le monde était à Legoland lorsque nous avons suivi une famille. Et grosse surprise, à Côté de Legoland, il y a aussi, Legoland water park, un parc aquatique pour enfants. Mais il fallait nos maillots de bains pour faire les activités dans l’eau. Et bien évidemment, on n’avait pas prévu ce détail. La chaleur devenait vite insupportable et j’avais peur pour Edan. Nous avons donc préféré rentrer.

Crotte, ça avait l’air vachement bien quand même.

Voici ce qu’on a loupé :

Legoland – Legoland water park

Dans ces 2 parcs, on retrouve plus de 40 attractions, spectacles et bâtiments inspirés de l’univers LEGO. Un mélange d’attractions en intérieur et en extérieur, pour que toute la famille y trouve son bonheur.

Motion Gate

Il réunit trois studios de cinéma légendaires : Columbia Pictures, DreamWorks Animation et Lionsgate. C’est un monde rempli d’aventures cinématographiques. Il y a 27 manèges et attractions à sensations fortes ainsi qu’un programme complet de divertissements et spectacles de danse. On y trouve des montagnes russes, des parcours scéniques multimédias dans le noir, la tour de chute, le laboratoire de jeux interactifs, l’attraction aquatique à bord des bouées…

Bollywood

Dans celui-ci, pareil, il y a de nombreuses attractions à sensations fortes, des spectacles époustouflants et surtout plein de friandises. Mais on peut aussi y faire du shopping et regarder des spectacles sur Bollywood Boulevard. Prendre part à la traque effrénée d’un parrain de la mafia lors d’une course poursuite. Monter dans un manège pour un parcours scénique dans le noir et tirer sur les bandits. Ou encore assister à un incroyable spectacle de cascades en direct. On y trouve même le premier simulateur de vol dynamique de la région pour vivre une expérience en 4D. Ce parc se targue de posséder son propre studio de cinéma Bollywoodien dans lequel on peut apprendre l’art de la réalisation d’un film.

Ce sera top de le tester plus tard, quand Edan sera plus grand 🙂

LE BURJ KHALIFA

Eddy ne l’avait jamais fait et c’est vrai que c’est bien de le faire au moins une fois. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut monter au sommet de la plus haute tour du monde. Cette fois-ci, je m’étais renseignée avant pour savoir si ça ne craignait pas pour bébé de monter tout la haut. Selon l’office de tourisme, Non. L’ascenseur avait apparemment été conçu pour que ce soit aussi supportable pour les bébés. Ouais… pas sûre mais on a tenté quand même. Pour le coup, il y a quand même des sensations aux oreilles mais Edan ne s’est pas plaint. J’ai quand même tenté de le mettre au sein sous un voile au cas où, mais il n’a pas voulu téter. Nous sommes montés jusqu’au 148eme etage. Avec une pause au 125eme. La vue de la haut est quand même époustouflante. Bon, je pense que pour un bébé,  ça n’a pas le même impact. Ça ressemble plus à une maquette derrière une vitre. Mais c’est bien aussi de s’accorder des activités pour nous durant ce voyage, où on peut amener bébé et profiter en même temps. En plus, nous avons eu la chance d’arriver juste avant le coucher du soleil, donc nous avons pu voir Dubai sous la lumière du jour et illuminée de nuit.

GARDEN GLOW

Dubai a aussi un parc de nuit, ouvert jusque 1h du matin. Ce parc, l’un des plus grands parc à thème du monde, est magique, féérique, de par ses illuminations de partout. On se croirait dans un monde enchanté et ça fait son effet auprès des enfants qui sont en admiration totale devant autant de lumières et de couleurs. En remarque, même moi j’étais comme une gosse. Quant à Edan, il semblait fatigué, mais il regardait partout, intrigué. Difficile de savoir si ça lui a plu, mais ça a retenu son attention. Il me fait rire quand il est en mode scrutage, on dirait un mini Michael Scofield qui analyse tout ce qu’il y a autour de lui, comme s’il cherchait un plan pour s’évader hahaha. 

Il y a même un Ice park à l’intérieur, construit avec 5000 tonnes de glace. Nous ne l’avons pas tenté, mais apparemment tu rentres dans un igloo, on te prête des combinaisons pour ne pas avoir froid et tu te retrouves au pôle nord avec des ours polaires illuminés. Ou encore, un Dinausor Park avec les bruits qui vont avec ( on les entend dès l’entrée) Idéal pour les fans de Jurassic Park. Les enfants couraient dans tous les sens. Je pense que c’est une chose à tenter ici avec eux, lorsqu’ils sont un peu plus grand que Edan. Et le fait que ce soit le soir, ça reste agréable de s’y balader.

JOUR 4 :

HOTEL ATLANTIS

ATLANTIS AQUARIUM : THE LOST CHAMBERS

Vous me croyez si je vous dis que c’est la première fois de ma vie que je fais un Aquarium. Ou alors je ne m’en souviens pas. Ça ne m’a jamais tenté de base, mais là je trouvais ça sympa de le faire avec un bébé. Surtout que Edan commence à vraiment s’intéresser aux choses. Bah vous savez quoi, j’ai adoré. Du moins, j’ai adoré celui de l’hôtel Atlantis. Il y a même carrément des coussins arabiques au sol, pour que tu puisses t’asseoir et perdre ton regard dans l’océan. C’est calme , c’est reposant, et c’est fabuleux de voir toute cette vie sous-marine. Les raies et les requins restent les plus impressionnants, mais il y a des poissons avec des têtes vraiment bizarres aussi. il y en a un qui avait une vraie tête de bonhomme sur un corps de poisson, avec une touffe sur le sommet de la tête, trop étrange, et drôle à la fois. Je crois que ça a bien plus à Edan car il suivait les poissons du regard, il leur parlait même et essayait de les toucher. Ce qui est génial, c’est qu’il n’y avait même pas de queue. Alors je ne sais pas si c’est parce que nous étions en mai, mais c’est ma hantise les files d’attente avec un bébé, donc on était ravis.

ATLANTIS : AQUAVENTURE

Ce parc aquatique, je l’ai fait au moins 6 fois. Entre copines, avec mon chéri… et je me suis toujours bien éclatée dans les toboggans à sensation . Mais avec un bébé, c’est une grande première. J’ai d’ailleurs découvert qu’il y avait un espace pour les tout petits. C’est le genre de chose auquel tu ne fais pas attention en temps normal. Et on s’est retrouvé à faire du toboggan avec Edan pour la première fois. Aucune réaction pour monsieur, si ce n’est qu’il semblait se demander ce qu’on pouvait bien lui faire faire encore (rires). Mais ça nous a amusé. On s’est ensuite posé sur une bouée double, Edan sur Eddy, et on s’est laissé entraîné par le grand tour sur l’eau pour profiter d’une belle balade avec quelques coins rapides et mouvementés par moment. Edan a eu le droit à son gilet de sauvetage qui nous a valu un bon fou rire car on ne voyait presque plus sa tête au milieu. Monsieur s’est carrément endormi au mouvement de l’eau. Trop bien (les parents ravis quand bébé dort mdr)  !!! On en a profité pour faire 3 tours pour ne pas le réveiller hahah . On a ensuite mangé dans l’un des fast food du parc, le Barracuda, avant de nous poser sur la plage. Vue sur la Marina au loin, sur le Burj al arab de l’autre côté, et sur le fameux hôtel Atlantis. Des palmiers, des transats, tout pour se détendre. Il y a même un espace pour jouer au foot sur la plage avec des buts, à la grande joie de Eddy, qui a forcément tâté de la balle et qui a hâte de pouvoir jouer avec Edan un jour.

 

LA MARINA

Pour notre dernier soir, nous nous sommes baladés à la Marina, au bas de notre hôtel. Des restau en plein air, des lumières partout autour du port, au milieu des building. C’est super agréable. La première fois que je suis venue à Dubai il y a une dizaine d’année, c’est ici que logeait ma meilleure amie, ça a donc été le premier lieu que j’ai visité. Et à l’époque, il n’y avait pas autant d’animations. Avec le centre commercial Dubai Marina mall, tous les restaurants, chicha en plein air, c’est devenu un endroit incontournable de la ville…On peut carrément louer des petites voiturettes de kart, accrochés les uns derrière les autres pour s’y balader. J’y ai même vu un coin bibliothèque de nuit.

PIER 7 : ASIA ASIA

Chaque étage de ce bâtiment comporte un restaurant à ambiance différente. 7 étages, donc 7 ambiances. Avec au sommet un bar l’Atelier M. Nous sommes allés nous au 6eme etage, le Asia Asia, et avons profité de prendre un cocktail sans alcool sur les canapés de la terrasse pour profiter de la vue et du sunset avec Edan 🙂 La vue sur la Marina est splendide, à peu prés similaire à la vue de notre chambre d’hôtel d’ailleurs, puisque c’est le bâtiment juste en face ;). Edan était calme et faisait la joie des serveurs qui n’étaient pas encore dans le rush du service et qui s’amusaient avec lui.

Retour à Paris .

Et Edan a dormi une bonne partie du vol de nuit, et a dragouillé une petite française à son réveil.

Alalala….

 

 

Sincèrement, je suis soulagée ! D’une pour l’avion, j’avais peur du regard des autres je l’avoue, et surtout de ne pas réussir à calmer Edan. Puis de deux, pour le lieu, je n’étais pas sûre que Dubai soit un endroit à faire avec un bébé. La chaleur, le côté bling bling, et superficiel que dégage cette ville me laissait perplexe. Mais on voulait tenter l’expérience (parce que si on s’arrête sur le moindre doute, on ne fait plus rien lol)

 « Après tout, les gens dans l’avion, on ne les reverra plus. Puis le lieu, nous y allons que 4 jours exprès au cas où. »

C’était notre phrase de motivation avant de partir 😉 

Et finalement, tout s’est super bien passé. J’ai d’ailleurs été agréablement surprise de la façon dont les familles sont traitées là-bas. En France, dès qu’on voit une poussette, on pense « encombrement », « bruits du bébé », et on nous juge très vite. Là-bas, ils adorent les familles, ils sont aux petits soins. C’est agréable. Dès qu’ils voient un bébé, ils nous font passer en priorité (ça fait du bien d’en profiter 😉 ). On peut même commander des taxis spéciaux avec siège de bébé inclus…Bon, il n’y a qu’à l’aéroport où j’ai été déçue de voir qu’il n’y avait pas d’espace pour éviter de faire la file d’attente (ou alors je ne l’ai pas trouvé). Mais par chance, ça a plutôt été rapide, nous n’avons attendu que 5-10 min au contrôle des passeports. 

VERDICT : Nous avons passé des vacances géniales. Et pour vous dire, Edan faisait carrément ses nuits là-bas (le rêve). Ça me donne envie d’y retourner, car ce n’est pas le cas en France (rires). Dans tous les cas, on sait à présent qu’on peut y aller sans problème et on pourra sûrement encore plus en profiter quand Edan sera plus grand. Il y a tellement d’activités pour les enfants qu’il ne pourra que s’éclater. 🙂

Et vous, avez-vous testé Dubai avec vos enfants ? Comment ça s’est passé de votre côté ? Quelles autres activités avez-vous aimé faire ?

Secrètement, J.